Voyager au Japon en famille

Conclusion de notre première étape : voyager le Japon en famille, c’est vraiment une bonne idée.

  • Destination extrêmement safe (oubliez votre porte monnaie un soir quelque part vous le retrouverez à sa place le lendemain) et je pense qu’en terme médical en cas de pépin vous trouverez difficilement mieux (préparez vous néanmoins à faire chauffer votre carte bleue) ;
  • Une destination où vous serez bien accueillis, même si les échanges en anglais ne sont pas toujours faciles ;
  • Et où vous trouverez beaucoup d’activités à faire avec les enfants (zoos, parcs, studios Ghibli, jardins, technologie partout…). Pour peu que vous vous soyez fait l’intégralité des films d’animation Ghibli avant le départ vous aurez l’occasion d’en reparler à peu près tous les jours.
Voyager au Japon en famille
Voyager au Japon en famille
Voyager au Japon en famille
Voyager au Japon en famille
Voyager au Japon en famille
Voyager au Japon en famille
Voyager au Japon en famille
Voyager au Japon en famille
Voyager au Japon en famille
Voyager au Japon en famille
Voyager au Japon en famille
Voyager au Japon en famille
Voyager au Japon en famille
Voyager au Japon en famille
Voyager au Japon en famille
Voyager au Japon en famille
Voyager au Japon en famille
Voyager au Japon en famille
Voyager au Japon en famille
Voyager au Japon en famille

Mais attention, le Japon reste une destination qui demande un minimum de préparation en amont.

  • Tout d’abord une petite préparation financière.

Même si nous avons trouvé le Japon pas aussi cher que nous le craignions (le budget alimentation, par exemple, s’est avéré très raisonnable : culture ancestrale de la street food et facile de trouver des petits restaurants à des prix très corrects), le billet (quand on voyage depuis la France) et le logement restent des postes budgétaires importants. Plus surprenant les transports sur place (notamment en métro et trains locaux) peuvent rapidement grever le budget.

  • Puis une préparation hôtellière.

Evidemment l’activité hôtellière est très intense en avril et octobre novembre, périodes très prisées par les occidentaux, mais pas uniquement. Le tourisme national et régional est très important. Il y a tout un tas de fêtes locales qui sont l’occasion de grandes transhumances à travers le pays (rejoindre pour quelques jours sa ville natale, suivre la floraison des cerisiers, participer à des fêtes religieuses ou traditionnelles…). Bref, s’il est possible de trouver des bons plans logement (cf. ci-dessous) il n’est pas rare que tous les hôtels d’une ville soient complets. Si vous ne vous y prenez pas à l’avance vous risquez de vous retrouver le bec dans l’eau.

  • Bien choisir ses destinations.

D’Okinawa à Hokkaïdo, l’archipel est grand et avec beaucoup de choses à faire à chaque étape. Il faut vous y préparer, à moins d’y passer 6 mois, vous ne pourrez pas tout faire. Sachez le !

Un conseil : fureter un bon moment en avance sur internet et discuter avec des amis qui ont fait le voyage (ou en communiquant avec nous via le blog) pour cibler vos priorités et pour choisir vos principales étapes en amont, histoire ne pas perdre en plus du temps surplace pour fixer les étapes. Pour les backpackers c’est frustrant…

  • Prévoir certaines réservations en avance.

Le musée Ghibli par exemple. Les visites sont limitées par jour et par créneaux et un nombre spécifique de billets est alloué aux agences étrangères… Pour avril par exemple il faut s’y prendre début février ! le restaurant Ninja de Tokyo (là quelques jours en avance suffisent mais n’espérez pas y aller sans réservation). Idem pour certains palais impériaux.

Depuis l’Europe trouver un hôtel peut parfois relever de l’exploit. Tout un tas de ryokans (auberges locales) n’ont pas de site internet et encore moins en anglais… Recommandation basique donc : ne pas hésitez à s’appuyer sur les offices de tourisme locaux si on veut un peu sortir de la boucle infernale booking-tripadvisor. Très peu de AirBnB ou d’échanges de maison, ne comptez donc pas dessus pour voyager à bas coût. Une bonne alternative (que nous n’avons pas testé) pour découvrir la vie sur place : l’agence Vivre le Japon

Dans ce contexte voici quelques bons plans :

  • Préférez les ryokans aux hôtels de type occidentaux. D’une part il offre un super moyen de dépaysement rapide. Dormir tous par terre côte à côte dans des futons, en général ça plait drôlement aux enfants. Ils permettent surtout de dormir tous ensemble dans une même chambre. Ca ne fait pas toujours diminuer la note mais ca peut et c’est assez pratique.
  • Réservez en auberges de jeunesse. Si vous êtes 4 ou 5 et que vous vous y prenez en avance vous pourrez obtenir un dortoir pour toute la famille. Il existe une chaine d’auberges de jeunesse (recommandée par des amis. Merci Yan et Manue !) vraiment très bien. Elles sont propres, modernes, très bien situées et proposent des tarifs très compétitifs (pour plus d’infos nous contacter via le blog).
  • Partir avec des enfants de moins de 6 ans. Ils ne payent aucun transport et entrent gratuitement dans les musées et temples. Et autant les temples et musées ne sont pas très chers autant les transports (cf. ci-dessus) representent un sacré budget.
  • Bon; ce bon plan dépend en partie du taux de change plus où moins intéressant mais le voyage peut-être l’occasion de faire quelques emplettes en new tech (ex. je me suis payée un appareil photos Canon pas encore sorti en France neuf au prix d’un Canon équivalent d’occasion) et Yodobashi camera est l’occasion d’une sortie qui amusera les enfants… oui oui c’est promis !

Par exemple n’hésitez pas à faire un tour au rayon des horloges à l’heure pile ca fait toujours son petit effet.

  • Les japonais sont souvent très curieux à l’égard des enfants et donc plutot plus accueillants si vous êtes en famille (sauf si vos enfants sont de vrais monstres). Globalement une bonne opportunité de repartir avec des bonbons.

Bref vous avez tout anticipé, il ne vous reste plus qu’à vous éclater.

Retour à l'accueil