Good bye

Voilà l’heure des aux-revoir a encore sonné. Toujours avec un petit pincement au cœur. En tout cas pas celui de quitter le camping-car - c’était bien mais un peu lourd - mais un pincement au cœur quand même et quelques regrets : celui de ne pas avoir eu le temps de faire un saut dans l’ile du Sud, celui d’avoir fait au pas de charge l’ile du Nord, celui de ne pas avoir rencontré plus de kiwis (les oiseaux aussi mais surtout les habitants, ils sont hyper avenants et curieux et nous avons eu plein de chouettes discussions mais toujours trop brèves).

En attendant, voici encore une destination que nous pouvons recommander. Surtout à tous les adeptes de grands espaces et paysages sauvages. Et encore une fois c’est une destination qui se prête particulièrement aux voyages en famille. Attention, pour les grands sportifs il y a énormément de sollicitations : parapente, saut à l’élastique, marche en haute montagne, rafting... mais avec des enfants de plus de 12 ans sur entrainés et un très gros budget.

Pour les autres, la découverte se fait beaucoup à base de balade en camping-car et balade à pied et c’est déjà superbe, donc très adaptée aux familles. Ce post serait probablement celui qui se prête le plus au reportage photos mais vu l’état du réseau pas sur que j’y arrive…

En Nouvelle-Zélande (ile du Nord) nous vous recommandons donc de ne pas manquer :

  • Wellington, la capitale nous a charmé, peut-être parce qu’elle nous a fait pensé tantôt à Marseille, tantôt à San Franscico, et elle a plutôt la taille d’une bonne ville de région et il y a beaucoup de choses à y faire mais il n’y fait pas bien chaud… A ne pas rater le musée Te Papa (cf. article sur le sujet)
  • Les cavernes de Waitomo. Nous n’en avons vu qu’une mais visiblement les autres sont aussi exceptionnelles et intéressantes et c’est sur la route ou presque pour aller d’Auckland à Wellington. Donc ne pas hésiter.
  • Et puisque vous passez par là, profitez en pour faire un crochet par Matamata et son village des hobbits. Voyage en mondes imaginaires garanti.
  • Ne pas rater non plus les phénomènes géologiques et géothermiques du centre de l’ile. L’exploration se fait de Roturoa à Tongariro et peut sans problème s’étendre sur plusieurs jours. Mentions spéciales pour le parc géothermique de Wait-o-pu (exceptionnel) et pour le parc national du Tongariro. Mais pour ce dernier attention frustration possible - et pas qu’en hiver visiblement – : l’intérêt principal de ce détour réside dans la vue sur des volcans qui jouent visiblement très souvent à cache-cache derrière le brouillard et donc sont invisibles, justement… Bonne occasion également de faire un petit plongeon dans des eaux thermales.
  • Très belles balades également à faire sur les pentes du Taranaki, qui peuvent s’allier à la découverte de la sympathique ville balnéaire de New-Plymouth
  • Enfin le Northland : climat clément, végétation subtropicale, paysages superbes, la région vaut clairement le crochet (parce que pour le coup c’est un crochet et c’est sur la route de rien d’autre). Nous n’avons pas pu aller jusqu’au nord du nord mais cela semble encore plus somptueux
  • Autre spot raté – et nous le regrettons parce que le peu que nous avons entre aperçu sur la route du retour nous à fait envie - : la péninsule de Coromandel
  • Pas d’info sur Auckland que nous n’avons même pas traversé, mais sur laquelle nous avons eu plutôt de bons échos.
Good bye
Good byeGood bye
Good bye
Good bye
Good bye

Voilà vous l’aurez compris, nous avons décidément manqué de temps, pour découvrir ce magnifique pays comme nous l’aurions voulu (et je ne vous parle même pas du match de rugby raté)…

Donc notre premier conseil serait surtout de prévoir du temps (à notre avis au moins 3 semaines pour une ile) et notre dernière recommandation : de choisir une saison clémente. Sincèrement et contrairement à ce que nous craignons la météo n’a pas été un problème et même en camping-car le froid a été supportable alors qu’ici l’hiver approche mais plus que la pluie, le brouillard aura donné lieu à 2-3 frustrations…

Bref il ne nous reste plus qu’à revenir pour finir notre tour.

Good bye

Nouvelle-Zélande, du 18 mai au 2 juin

Comme d'habitude quelques photos...

Good bye
Good bye
Good bye
Good bye
Good bye
Good bye
Good bye
Good bye
Good bye
Good bye

Et un petit bonus pour les fans de tyrolienne...

Good bye
Good bye
Good bye
Retour à l'accueil