Les pieds dans l'eau

La jungle est partout autour de nous. Pas une jungle qui fait peur. Plutôt celle qui fait rêver. Celle un peu aérée dans laquelle on croise encore des fleurs et plein d'animaux. Une jungle bien humide, certes. En effet, nous baignons dans 6 bons cm d'eau. Le sol n'absorbe plus l'eau qui tombe à grands seaux sur nos têtes depuis 2 jours, pas plus que les canaux environnants. Ici il n'est plus question d'irrigation et de cours d'eau bien maîtrisés comme au Japon. L'eau est partout : à droite à gauche, de la pluie sur nos têtes et en fond de tableau cette nature débordante.

Je me souviens du récit d'un ami qui avait passé 3 nuits dans la jungle amazonienne et nous racontait combien la nuit et ses bruits étaient effrayants. Ici - bon déjà nous sommes dans des lodges bien solides en bois comme leur nom l'indique et sur pilotis, après 2j de pluie on comprend pourquoi... - on entend des oiseaux de nuit qui poussent des petits cris électriques, quelques grillons et le matin des singes hurleurs qui s'interpellent bruyamment. Mais rien de terrifiant. D’autant que tous les bruits de ce bestiaire géant, sont couverts par celui de l'eau qui tombe à torrent dans un fracas parfois assourdissant.

Une bonne pluie donc. Pas une petite bruine bretonne. Une pluie battante - normal c'est une pluie tropicale – et très vaguement intermittente (tout de même plus proche d’un gros temps plein que d’un petit temps partiel) - normal c'est la saison humide - mais pas tellement gênante. Ici il pleut 4 mois par an. Tout le monde apprend à vivre et à poursuivre des activités comme si de rien n'était. Nous avons eu donc droit à notre tour ultra matinal des canaux en bateau, sous la pluie, pour découvrir la jungle, à notre petite marche à pied, toujours sous la pluie, dans la sombre forêt environnante. Nous n’avons pas échappé à la très chouette session d'accrobranche dans la canopée, ni même aux longues baignades en piscine, encore sous la pluie.

Mais pour le moment ça ne nous gâche pas le plaisir de la découverte. C'est même une découverte à part entière. Elle n'est pas froide ni pénétrante donc très supportable. C'est un peu comme envisager toutes ses activités habituelles sous une bonne douche.

Enfin espérons tout de même que, dans les autres régions, nous aurons l'occasion de découvrir d'autres microclimats... :-)

Tortuguero, le 7 août

Retour à l'accueil