Quelques recommandations avant de vous envoler pour le Costa Rica

Le pendant de l’article dithyrambique que vous venez de lire est que, si vous voulez venir au Costa Rica, préparez-vous à faire chauffer votre carte bleue et pas qu’un peu. Le Costa Rica aura été – et de très loin – notre destination la plus onéreuse. Et oui devant le Japon et la Polynésie, c’est dire !

Alors d'accord, avec des enfants et pour un voyage en famille, c’est juste une destination parfaite : super sécurisée, bon niveau d’infrastructures, aucun problème sanitaire, évidemment - le plus important - beaucoup de choses à voir et à faire avec les enfants : accrobranche, balade en bateau, animaux à voir en pagaille… Bref une destination qui fera de vos enfants les plus percutants des petits biologistes en herbe de la terre.

Certes, c’est la seule destination pour laquelle nous avons délégué à une agence nos réservations hôtelières. Nous nous sommes donc retrouvés dans des hébergements plus haut de gamme, ce qui tombait bien car nous voulions nous assurer une transition confortable. Ceci explique en partie l’explosion, attendue, de notre budget de base. Mais pas que.

Même si une version plus « routarde » est probablement envisageable, le fond de commerce du Costa Rica c’est l’écotourisme. L’écotourisme reste un tourisme de luxe, donc cher. Comptez en moyenne 200 € pour la moindre activité à 5. Les prix, toujours calculés en US $, s’envolent très vite ! Il faut dire que voir la jungle sans la perturber et la dénaturer, en groupe limité, en silence, sans interaction direct (type nourrir les animaux et les pervertir et transformer leur comportement), avec des guides expérimentés qui ont des choses intéressantes à raconter et sont respectueux de l’écosystème car en ont une conscience aigüe, a un prix. On découvre des lieux magnifiques et on apprend des choses passionnantes, en se vidant allègrement les poches, en toute bonne conscience.

Après d’une région à l’autre les activités sont souvent les mêmes et il n’est peut-être pas indispensable de faire tout le tour du pays en 3 semaines et demie comme nous l’avons fait. En famille, un détour par Corcovado, très isolé et onéreux, n’est peut-être pas indispensable. 15 jours sont sûrement suffisants pour avoir un bon aperçu, faire de l’accrobranche, une balade sur un volcan, marcher sur des ponts suspendus, voir des animaux à plumes, à poil et à écailles, se baigner, plonger, faire une balade à cheval et naviguer sur les canaux ou sur l’océan… Seul conseil donc : profitez sans regret - c’est tout l’intérêt – mais veiller à partir avec un compte en banque bien « blindé » !

Quelques recommandations avant de vous envoler pour le Costa Rica

Costa Rica, du 5 au 28 août

Retour à l'accueil