Clap de fin

« Oui ça va. Oui je vais bien. Non je ne suis pas triste ». Voilà les réponses aux questions qu'ont provoquées mes derniers articles. Alors promis juré, tout va bien. J'aime ma vie, j'aime le nouveau tour qu'elle prend. Je suis excitée par les nouveaux projets qui s'y dessinent. J'étais heureuse de rentrer, retrouver mon chez moi, mes amis, ma famille (mettez-le dans n'importe quel ordre ça marche toujours).

Non je ne déprime pas. Oui ça va.

Mais, mais, mais, ce matin devant une mappemonde j'ai refait notre périple du bout du doigt. Et oui j'ai eu envie de pleurer et j'ai pleuré en tapant du pouce ces mots sur mon téléphone. Je pleure.

Ceci est mon dernier post sur ce blog (pour de vrai l’avant dernier), car écrire sur le voyage quand on est cloué au sol n'a pas tellement de sens. Je pourrais jouer avec bonheur les touristes occasionnels à Paris ou vous chanter des mois la ritournelle de la nostalgie mais la comptine quotidienne ne pourrait plus y être, ça ne vous plairait pas et ça ne serait pas moi. Je reste donc obstinément positive. Je relancerai, bientôt quelque chose de plus à propos : un nouveau blog, une nouvelle histoire toujours aussi proche de vous et ancrée dans la réalité, notre nouvelle réalité.

Point final d'une grande parenthèse, de cette belle aventure, celle de nos pérégrinations en tribu. Un merci, un grand merci à tous de nous avoir suivis. Cela a été un moteur au quotidien, une re-révélation pour moi et une chance pour nous de vous sentir à nos côtés, même très éloignés.

Paris, le 17 octobre

Retour à l'accueil