J’aime l’expression « voir du paysage ». Elle évoque le voyage alors forcément j’adore mais surtout elle recouvre une réalité du voyage : on en prend plein les mirettes. La mer, les plages, la forêt, les montagnes, les immenses étendues agricoles. Et je dois l’admettre pour voir du paysage rien de mieux que le train. Aujourd’hui on a testé l’ICE allemand l’équivalent du TGV. Une chose m’a particulièrement surprise : bien sûr, pour relier Hambourg à Berlin, nous avons traversé des zones urbaines – pas tant que ça d’ailleurs – une quantité innombrables de champs, des paysages plutôt plats et assez peu vallonnés, des parcs éoliens au loin, mais surtout plus inattendu : une forêt de pins. On se serait cru dans les landes. Vraiment. Dans le nord est de l’Allemagne… De quoi nous donner un avant-goût des vacances à venir.

De Hambourg à Berlin, le 15 août

Retour à l'accueil