Lubeck, se mérite vous l’aurez compris (cf. article d’hier). Mais Lubeck côté face, c’est surtout une charmante petite ville du nord de l’Europe.

Lubeck coté face

On y retrouve un peu d’Anvers ou de Bruxelles, notamment dans les façades des bâtisses colorées et découpées avec élégance. Mais on est incontestablement en Allemagne avec ses églises – enfin a priori plutôt des temples, nous avons même pu faire l’acquisition d’un petit playmobil Luther, c’est dire – et leurs clochers pointus qui tutoient le ciel.

Lubeck coté face

Lubeck fut, en son temps, le joyau de la Hanse (1). En sillonnant ses rues, on a envie de se perdre dans une histoire romanesque de pirates et de marchands, de voyageurs autour du monde, enfin au moins autour de l’Europe. Lubeck a tout ou presque pour charmer son visiteur. Déjà sa localisation : à quelques encablures de la baltique, la ville est posée sur une petite ile de la Trave et est donc cernée de quais. Puis ses maisons chargées d’histoire (cf. description ci-dessus). Perdez vous avec délectation dans ses petites rues. Même si certains quartiers sont moins intéressants que d’autres (la ville a comme beaucoup d’autres était en partie détruite pendant la guerre), c’est un exercice toujours tellement amusant. Enfin sa marzipan (pate d’amande locale à tomber parterre). Et là si vous n’êtes pas conquis, rebroussez chemin, c’est que vous n’avez rien à faire ici. L’occasion de faire notre premier stop dans un konditorien, mais ça c’est une autre histoire, pour un prochain article (décidément cette année j’enchaine les teasers de ouf ;-) )

Lubeck coté faceLubeck coté face
Lubeck coté face
Lubeck coté faceLubeck coté face
Lubeck coté faceLubeck coté face
Lubeck coté face
Lubeck coté faceLubeck coté faceLubeck coté face
Lubeck coté faceLubeck coté face
Lubeck coté face

Ah si. En repartant - on passera sur la route retour bien moins éprouvant qu’à l’aller mais quand même on s’est fait un petit retour avec le soleil couchant de face et je vous confirme plus on est au nord en été moins le soleil se couche vite, genre il ne se couche pas du tout… - on s’est fait un petit crochet par la plage, historie d’aller saluer la mer Baltique. C’était très joli. Grandes plages de sables blancs bordées de roseau et bleu marine intense. On aurait eu envie de rester plus longtemps… Mais on a gouté l’eau et sans être gelée, on ne surprendra personne en indiquant qu’elle n’était pas non plus franchement chaude. (mais là aussi question baignade autre teaser, il y a un post à suivre).

Lubeck coté face
Lubeck coté faceLubeck coté face
Lubeck coté face
  1. La Hanse, pour ligue hanséatique, alliance de ville au Moyen-age qui pour se protéger des pirates et préserver leur commerce maritime et fluviale mettant en commun des moyes, notamment militaire, et conduisaient une sorte de politique commune avant l’heure.

Lubeck, le vendredi 5 août

Retour à l'accueil